Quelques orchestres célèbres

L’orchestre philharmonique de New York

 

L’orchestre philharmonique de New York est le plus ancien des grands orchestres symphoniques américains.

Naissance de l’orchestre philharmonique de New York

Aux États Unis, les mélomanes l’appellent “Philharmonique de New York” si l’on traduit littéralement l’anglais en français. La traduction française la moins littérale du nom de cet orchestre est “orchestre philharmonique de New York”. Cette formation musicale est née en 1928 de la fusion de deux ensembles plus anciens : l’orchestre philharmonique et de l’orchestre symphonique de New York.

La “Société Philharmonique et Symphonique” commence à jouer de la musique en 1842. À l’époque, c’est une coopérative de musiciens. Entre 1856 et 1866, Théodore Eisfeld sera le premier chef d’orchestre permanent. Carl Bergmann exercera la fonction d’adjoint chef d’orchestre entre 1855 et 1876. Le chef d’orchestre suivant sera Théodore Thomas. Il dirigera pendant deux périodes : d’une part, de 1877 à 1878. D’autre part, de 1879 à 1891. Théodore Thomas a été violoniste d’un célèbre orchestre de Cincinnati. Puis, il déménage de New York afin d’occuper la direction de l’orchestre symphonique de Chicago. L’arrivée de Théodore Thomas coïncide avec une période dite “ère germanique”. Cette période est dite “wagnérienne”.

Les autres chefs l’orchestre philharmonique de New York

Anton Seidl reprendra la fonction de chef d’orchestre entre 1892 et 1898. Sous sa direction sera créée, en 1893, la symphonie du Nouveau Monde de Dvořák. De 1903 à 1906, l’orchestre philharmonique de New York va accueillir des chefs invités illustres dont : Richard Strauss et Felix Weingartner. Puis entre 1906 et 1909, survient un premier changement : un chef d’orchestre permanent reprendra la baguette. Il est d’origine Russe et s’appelle Vassili Safonov.

L’autre changement sera l’apparition d’un salaire. L’orchestre philharmonique de New York s’éloigne du schéma de gestion de style coopérative. Le compositeur Gustav Mahler apporte un élan singulier en tant que chef d’orchestre entre 1909 et 1911. Cette évolution est arrêtée par son décès. Lorsqu’il reprend le rôle de chef d’orchestre entre 1911 et 1923, le Tchèque Josef Stransky rend systématique les répétitions quotidiennes. Cela se passe pendant la saison 1912. Il y parvient parce que l’argent cesse (momentanément) d’être un problème. En effet, l’orchestre a bénéficié d’un don d’un million de dollars. Le bienfaiteur est Joseph Pulitzer.

Multiplication des fusions d’orchestres

Entre 1921 et 1927, plusieurs orchestres fusionnent.

  • En 1921, le “Nouvel Orchestre Symphonique National” se fait absorber par l’orchestre philharmonique de New York.
  • En 1923, le “Symphonique de la cité” et le “National Américain” aussi vont être absorbés par l’orchestre philharmonique de New York.
  • “L’orchestre symphonique de l’État” sera également absorbé en 1926.
  • La dernière fusion-absorption surviendra en 1928 lorsque l’Orchestre philharmonique et de l’Orchestre symphonique de New York sous le nom de “Société Philharmonique et Symphonique”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *